Le secteur de la vie nocturne a annoncé sa réouverture ce vendredi à partir du 21 juin, quelques jours avant la veille de la Saint-Jean. Dans un communiqué après la rencontre avec Salut, l’employeur Fecasarm a expliqué qu’ils pourront ouvrir jusqu’à 3h30 du matin, avec une demi-heure de plus pour vider les lieux. Le secteur a indiqué que l’utilisation de la piste de danse sera autorisée sans distance et les clients pourront consommés assis qu’en groupe de six personnes à l’intérieur et de 10 à l’extérieur.

En termes de capacité, il y aura un maximum de 50% à l’intérieur et 100% à l’extérieur. .

La Fecasarm “Féderation des entrepreneurs des activités de nuit”a qualifié la réunion d'”historique” après que le BOE a publié ce vendredi la résolution du ministère de la Santé qui donne aux communautés le pouvoir de décider de la réouverture de la vie nocturne. L’accord doit passer par le Procicat.

Des discothèques de plus de 500 mètres carrés devront avoir un périmètre sur la piste de danse. Ramon Mas, secrétaire général de la guilde, a indiqué qu’ils sont “satisfaits” de cette “première étape”, même s’ils attendent plus de flexibilité par la suite. Selon lui, il y a un engagement à revoir les conditions tous les 15 jours.

David López, président de la Fecasarm et de l’association Front maritime Barceloneta, a également applaudi la réouverture, mais a souligné l’importance de cette révision tous les 15 jours en fonction de l’évolution des données sanitaires. « Les employeurs sont très endettés et doivent être en mesure de tirer le meilleur parti de la saison », a-t-il déclaré.

La secrétaire à la Santé publique, le Dr Carmen Cabezas, interrogée sur cette question lors d’une conférence de presse, a noté qu’ils recherchaient une réouverture qui soit “la plus adaptée à tous”, prenant également en compte la “reprise économique”, a-t-il dit, d’un secteur qui a été fermé pendant des mois en raison de la contagion de Covid-19. Dans tous les cas, ils seront attentifs à l’évolution de la situation épidémiologique.

Le Conseil interterritorial a adopté ce mercredi des “recommandations” de restrictions sur la vie nocturne et ce sont désormais les communautés autonomes qui ont le dernier mot sur d’éventuelles restrictions dans le secteur.

Joindre notre groupe facebook

facebook logo
facebook logo
Nouveautés du site
nouveautés du site

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ouvrir chat
Besoin d'aide?
Francophones en Catalogne
Bonjour, nous sommes à l'écoute