loie

Le ministère de la santé et les communautés conviennent d’interdire le tabagisme dans la rue et la fermeture de toute vie nocturne après 01h00  dans le pays.

Les visites des résidences sont également limitées, les horaires de fermeture de l’hôtellerie est avancée et les contrôles sont renforcés devant le “botellón”(reunion sur les rues pour boire de l’alcohol collectivement).

 Face à l’augmentation inquiétante des infections et des revenus du coronavirus ces dernières semaines, le ministère de la Santé et les communautés autonomes se sont réunis pour s’entendre sur une série de mesures visant à enrayer la mauvaise tendance.

Ils l’ont fait au Conseil Interterritorial du Système National de Santé où ils se sont entendus à l’unanimité sur une batterie de onze mesures, trois recommandations et un rappel qui, entre autres, interdira de fumer dans les espaces publics et fermera toute vie nocturne dans le pays. .

Cela a été annoncé par le ministre de la Santé, Salvador Illa, qui a estimé que la décision avait été prise à l’unanimité et a rappelé que ces mesures sont «au profit des communautés autonomes».

Voici les mesures:

– Interdiction de fumer: Il est interdit de fumer dans les espaces publics tant que la distance minimale de deux mètres ne peut être maintenue.

– Vie nocturne: La fermeture de toutes les discothèques, salles de danse et bars à cocktails est décrétée.

– Restaurants et bars: La distance entre les tables doit permettre une distance interpersonnelle de 1,5 mètre entre les clients. Il est également rappelé la nécessité de maintenir la distance de 1,5 mètre dans les services de bar. Les tables seront limitées à un maximum de 10 personnes. Tous les restaurants et bars fermeront à 1h du matin et ne pourront pas accepter de clients après minuit.

– Le “Botellón”(reunion sur les rues pour boire de l’alcohol collectivement): il est rappelé qu’elles sont interdites et les communautés autonomes sont invitées à renforcer les contrôles pour les éviter.

– Résidences pour personnes âgées: des tests PCR seront effectués sur tous les nouveaux entrants dans les résidences 72 heures à l’avance. Les visites seront également limitées à une par résident, d’une durée maximale d’une heure et de manière échelonnée pour éviter les foules. Les résidents qui sont en fin de vie feront exception à cette mesure.

– Dépistage PCR: Laes autorités sanitaire vont obliger des groupes spécifiques à réaliser un dépistage PCR en cas d’épidémie, qui sera réalisé auprès des populations à risque en fonction de l’épidémie enregistrée: dans les résidences, dans les quartiers, etc.

– Evénements de masse: Il sera obligatoire de réaliser une évaluation des risques par l’autorité sanitaire conformément au document qui a été approuvé pour ce type d’événement dans les règles de la nouvelle normalité.

A ces mesures, les autorités sanitaires intègrent trois recommandations et un rappel.

Deux de ces recommandations s’adressent aux citoyens, à qui il est demandé de limiter les rencontres sociales à des groupes de coexistence stables et que les rencontres, si elles ont lieu, soient pour un maximum de dix personnes.

Le troisième s’adresse aux communautés autonomes, auxquelles il est demandé d’effectuer régulièrement des dépistages par PCR dans les résidences.

Les communautés devront transposer les mesures convenues dans leurs réglementations régionales dans les prochaines heures
Enfin, la Santé rappelle aux autonomies qu’elles doivent «disposer de tous les moyens et capacités» convenus dans le Plan de Réponse Précoce: capacité de détection précoce, capacité de surveillance et de suivi des cas, capacité du système de santé.

Toutes ces mesures doivent être transposées par les communautés autonomes dans leurs réglementations régionales, comme l’a dit Illa, qui a assuré qu’elles disposeraient d’un délai qu’il n’a pas spécifié pour le faire.

Le ministre a rappelé que cet accord “n’exclut pas que les communautés puissent prendre, dans l’exercice de leurs pouvoirs, des mesures plus restrictives”. “Par conséquent, ces mesures sont un minimum.”

Message aux jeunes
Lors de sa comparution, Illa a apprécié le fait que la décision a été prise à l’unanimité et a déclaré qu’il était bon que «un modèle de conduite commun». “Nous pensons que ces mesures vont nous aider à stabiliser l’augmentation des cas dans notre pays”, a déclaré le ministre.

Illa a remercié les personnes âgées pour le “strict respect” des mesures de la nouvelle norme et a déclaré qu ‘”elles sont un exemple”.

“Ces mesures sont un minimum, les communautés peuvent adopter des mesures plus restrictives”, a rappelé Illa.
Concernant les plus jeunes, le ministre leur a rappelé «l’importance d’être discipliné». “C’est très important, nous ne pouvons pas ne pas respecter les mesures que nous devons tous respecter et ignorer que le virus est parmi nous”, a-t-il ajouté. “Ne faisons pas des choses qui ne vont pas nous aider à contrôler le virus.”

Rejoindre notre groupe facebook

Nouveautés du site
nouveautés du site

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ouvrir chat
Besoin d'aide?
Francophones en Catalogne
Bonjour, nous sommes à l'écoute