Quim Torra et Alba Vergés

Le président de la Generalitat,(gouvernement de la Catalogne), Quim Torra, a assuré qu ‘”il n’y a pas de danger” qu’en Catalogne, il y ait une résurgence généralisée qui conduira le gouvernement à décréter un confinement total. “Toutes les épidémies dans le pays sont sous contrôle”, a déclaré Torra interrogé sur les risques de contrecoup à travers les frontières.

Le président a déclaré qu’il n’exclut pas d’avoir à périmètrer d’autres comtés, comme cela a été fait avec le Segrià, notant que l’exécutif “est prêt” à traiter chaque cas particulier: “En tout temps, nous prendrons les décisions les plus appropriées.” Lors d’une visite à la Fondation Catalonia Creactiva, Torra a voulu envoyer un message de “calme” et a demandé au public de rester dans une “tension positive” face à la pandémie.

Le ministère de la Santé demandera au Conseil des gouverneurs ce mardi de rendre le masque obligatoire dans tous les cas en Catalogne, que la distance de sécurité établie comme seuil à ce jour soit ou non respectée. “Dans le domaine des masques, nous devons aller plus loin dans tout le pays. L’obligation que nous avons appliquée à Lleida, nous sommes prêts à l’étendre à l’ensemble du pays”, a annoncé la ministre de la Santé, Alba Vergés, dans un entretien avec RAC1. .

Santé veut que le gouvernement approuve l’utilisation obligatoire du masque en Catalogne, même s’il y a une distance de sécurité. “Dans les moments complexes, avec ce qui se passe dans le monde, avec les flambées que nous aurons, nous devons internaliser cette mesure”, a expliqué Vergés, rappelant que le masque “ne remplace pas la distance”.

Cette obligation devra être approuvée par Procicat. La Ministre l’a justifiée par le comportement de l’épidémie, mais aussi par la société et les “risques” qui sont assumés. “Il commence à y avoir beaucoup plus de mobilité et pour réduire les risques je pense qu’il est important de prendre cette mesure”, a-t-il insisté.

L’exception, à la maison
Salud proposera de ne l’enlever que dans un espace entre cohabitants, c’est-à-dire au sein du noyau familial.

En plus de pouvoir l’enlever avec le noyau de coexistence, Vergés a également esquissé d’autres exceptions possibles que cette nouvelle règle sur l’usage généralisé du masque pourrait avoir, comme l’activité sportive ou le bain sur la plage.

Si cette mesure n’est pas respectée – une fois approuvée – le ministre a ouvert la porte à des sanctions économiques.

Nouveautés du site
nouveautés du site

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ouvrir chat
Besoin d'aide?
Francophones en Catalogne
Bonjour, nous sommes à l'écoute