Le Journal Officiel de l’Etat Espagnol (BOE) recueille ce samedi un arrêté établissant l’exigence d’un test de diagnostic de l’infection active du SRAS-CoV-2 à résultat négatif, réalisé dans les 72 heures précédant l’arrivée d’Espagne, pour les passagers en provenance de France également par voie terrestre.

Cet arrêté s’ajoute à celui qui établissait que les citoyens français qui voyageaient par voie aérienne ou maritime devaient présenter un test négatif, et désormais tous les voyageurs en provenance de France, où qu’ils entrent, doivent présenter ce PCR négatif pour accéder à l’Espagne.

Ainsi, toute personne de plus de six ans, originaire de zones à risque en France et arrivant en Espagne par voie terrestre, doit passer un test PCR (RT-PCR), un test TMA ou tout autre type de test. Test de diagnostic du SRAS-CoV2 basé sur des techniques moléculaires équivalentes, avec un résultat négatif, réalisé dans les 72 heures précédant l’arrivée.

Tous ceux en France considérés par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies avec un niveau de risque de rouge foncé, rouge, orange ou gris sont considérés comme des zones à risque, sur la base des indicateurs combinés établis dans la recommandation du Conseil (UE). »1er février 2021 modifiant Recommandation (UE) sur une approche coordonnée pour restreindre la libre circulation en réponse à la pandémie de Covid-19.

Des exceptions
Bien entendu, comme le précise la BOE, en sont dispensés les professionnels du transport routier dans l’exercice de leur activité professionnelle, les frontaliers et les résidents des zones frontalières, dans un rayon de 30 km de son lieu de résidence.

Joindre notre groupe facebook

facebook logo

Nouveautés du site

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ouvrir chat
Besoin d'aide?
Francophones en Catalogne
Bonjour, nous sommes à l'écoute