Enfin, le Gouvernement de la Catalogne a décidé de rendre l’attestation covid obligatoire pour accéder aux restaurants, c’est-à-dire les bars et restaurants, les salles de sport, les centres sportifs et les résidences de retraite.

Jusqu’à présent, il n’était obligatoire que pour la vie nocturne et aussi pour les mariages tenus à l’intérieur. Ce, mardi, cependant, le Gouvernement a communiqué sa décision d’essayer d’arrêter les infections du coronavirus qui continuent d’augmenter. Bien sûr, la décision n’est pas définitive car qui a le dernier mot c’est la Cour supérieure de justice de Catalogne (TSCJ). Le Gouvernement a tenu à préciser que cette nouvelle mesure ne nécessite pas de vaccination car un test négatif contre le covid sera également valable. Si tout se déroule comme prévu, cette mesure prendrait effet dans la nuit de jeudi soir à vendredi de cette semaine.

Malgré tout, il faudra voir comment cela est résolu, compte tenu du fait que la Cour supérieure de justice du Pays basque (TSJPV) a rejeté que le passeport covid puisse être exigé en Euskadi pour accéder aux lieux de vie nocturne et aux restaurants de plus de 50 convives, une mesure pour laquelle le gouvernement basque a demandé une autorisation judiciaire. La décision de la chambre administrative contentieuse du TSJPV a l’aval de deux magistrats et la voix particulière de son président, Luis Garrido, qui n’est pas d’accord avec ses confrères, estimant que l’introduction du passeport covid devait être autorisé. La décision peut être contestée devant la Cour suprême dans un délai de trois jours à compter de sa notification.

La volonté d’étendre l’utilisation du passeport covid, selon la porte-parole du gouvernement lors d’une conférence de presse, Patrícia Plaja, est de réduire la contagion et d’éviter la saturation des hôpitaux et des unités de soins intensifs.

Les premières réactions

La Guilde de Restauration de Barcelone assume avec résignation la décision prise ce mardi par le Gouvernement. « La mesure ne nous enthousiasme pas », reconnaît Roger Pallarols, directeur de la Guilde, « mais nous y voyons un moindre mal et nous aiderons les restaurateurs lors de la mise en place. Cela devrait se substituer aux restrictions de temps et de capacité – totalement inabordables à l’heure actuelle – tout au long de la sixième vague, si elle se produit. En tout cas, l’évolution pandémique a une nouvelle fois démenti ceux qui considéraient la crise économique terminée. Au grand désespoir de tous (citoyens, entreprises, etc.), ce cauchemar semble sans fin. Il y a un an précisément aujourd’hui, les restaurants ont rèouvert après une fermeture de 40 jours ».

Pourquoi demander (maintenant) le passeport covid ?

Les hospitalisations pour coronavirus et les admissions aux soins intensifs continuent d’augmenter. Les contagions reprennent aussi le rythme de la semaine dernière après un lundi marqué par les quelques tests qui se font durant le week-end. Ce week-end les 100 patients admis aux soins intensifs ont été dépassés et le passeport covid a été remis sur la table. CatSalut tenait déjà pour acquis que ce mardi le passeport covid serait étendu à la restauration, jusqu’à présent, il n’était nécessaire que pour la vie nocturne et les mariages qui se tenaient dans des espaces clos.

La plupart des indicateurs maintiennent une tendance croissante en Catalogne. Malgré tout, les admissions à l’hôpital et le nombre de patients en réanimation sont des données pour voir comment évolue la pandémie. En ce qui concerne les cas, ils augmentent. Salut a rapporté un total de 519 (4 de plus qu’hier). N’oubliez pas que les week-ends ne sont pas enregistrés. Le pic des cas du coronavirus a été atteint le 24 janvier, avec 3 038. Les patients en soins intensifs passent de 107 à 119. Ces données n’ont pas été vues depuis le 10 octobre (103).

Le risque de repousse est à 220 points, soit 13 points de plus qu’hier. Selon les dernières données fournies par le ministère de la Santé, l’indice Rt ou indice de contagion est à 1,42, 0,04 de moins qu’hier. C’est-à-dire que toutes les 100 personnes en infectent 142 de plus. Les autorités sanitaires assurent que le Rt doit être inférieur à 1 pour garder la transmission sous contrôle (lundi de la semaine dernière, il s’élevait à 1,18). De son côté, l’incidence cumulée au cours des 14 derniers jours est de 158,62 pour 100 000 habitants, un chiffre qui dépasse déjà les 100 points et n’a plus été vu depuis le 15 septembre.

Les contagions, cependant, ne s’arrêtent pas non plus. Le nombre total de positifs depuis le début de la pandémie est de 1 026 708. Salut a signalé 1 591 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, une tendance à la hausse, malgré la légère baisse des données pour ce lundi (894), puisque, comme mentionné, moins de tests sont effectués le week-end. 1 676 ont été signalés jeudi, 1 374 vendredi, 1 663 samedi, 1 291 dimanche et lundi 894. La semaine dernière, 1 500 quotidiens ont encore été dépassés, un chiffre qui n’avait plus été vu depuis le 8 septembre.

Au total, 5 929 396 ont déjà reçu le calendrier complet du vaccin (2 189 au cours des dernières 24 heures). Les troisièmes doses ou doses de rappel également se dosent à bon rythme,472.847 persones l’ont déjà eu.

Joindre notre groupe facebook

facebook logo
facebook logo
Nouveautés du site
nouveautés du site

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ouvrir chat
Besoin d'aide?
Francophones en Catalogne
Bonjour, nous sommes à l'écoute