Le confinement du périmètre et le couvre-feu nocturne prendront fin en Catalogne le 9 mai, avec le déclenchement de l’état d’alarme. Le vice-président, Père Aragonès, s’est présenté à la conférence de presse après la réunion du Conseil exécutif pour faire cette annonce et expliquer que dimanche “le confinement nocturne sera sans effet et la mobilité vers et depuis la Catalogne sera rétablie”. «Il n’y aura pas de confinement», a dit-il.

Aragonès a expliqué que ces mesures peuvent être levées grâce à la stabilisation de la baisse des données épidémiologiques et au bon niveau de vaccination atteint en Catalogne. Bien que le gouvernement ait jusqu’à présent exclu de réformer la réglementation pour appliquer de nouvelles restrictions, en attendant le contenu exact des mesures approuvées par l’État, le vice-président a insisté sur le fait que si la situation s’aggrave à l’avenir, il n’est pas exclu d’appliquer de nouvelles limitations. En ce sens, il a déclaré que le gouvernement dispose déjà des outils juridiques nécessaires pour le faire aujourd’hui.

Limitation des réunions

Parallèlement à l’achèvement du couvre-feu et du confinement du périmètre, la restauration pourra rouvrir jusqu’à 23 heures, mais les réunions sont toujours limitées à un maximum de six personnes, comme l’a expliqué le ministre de la présidence, Meritxell Budó. Le maintien de cette restriction dans les réunions, une fois l’état d’alarme levé, obligera le gouvernement à demander l’autorisation du TSJC.cour supérieure de justice de Catalogne)

Le gouvernement a cependant insisté sur le maintien de mesures personnelles pour lutter contre Covid. «Il faut continuer à être très prudent dans les limites des rencontres, notamment dans des espaces clos», a-t-il prévenu, en plus d’insister sur des appels à la responsabilité citoyenne.

Changement réglementaire

Aragonés a fait valoir la décision du gouvernement d’exclure les changements réglementaires, bien qu’il l’ait annoncé la semaine dernière, assurant qu’il existe encore une incertitude quant au cadre juridique en cours de préparation par le gouvernement espagnol en réponse à la levée du couvre-feu.

“La situation conseille d’attendre un peu. Sachant que la situation épidémiologique et le processus de vaccination nous permettent de ne pas continuer avec le couvre-feu, nous ne voulons pas introduire plus de confusion. Il n’est pas difficile d’attendre quelques jours et, le cas échéant, de soyez solide », a-t-il soutenu.

Pour l’instant, le vice-président a déploré que l’Etat n’ait pas notifié au gouvernement de la Catalogne comment il va réglementer la levée de l’état d’alarme et a critiqué que “ce n’est pas la manière d’agir”.

De même, le Ministre de la Présidence a dénoncé que de l’exécutif de Pedro Sánchez la décision est en train d’être transférée aux tribunaux devant les mesures que doivent assumer les communautés. «C’est toujours inquiétant», a averti Budó, qui a déploré que cela puisse entraîner des retards dans les décisions qui peuvent être urgentes.

Joindre notre groupe facebook

facebook logo

Nouveautés du site

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ouvrir chat
Besoin d'aide?
Francophones en Catalogne
Bonjour, nous sommes à l'écoute