Normalement, le gouvernement doit annoncer les nouveautés du changement de phase (tram) du plan de déconfinement.

Ces nouvelles (le cas échéant) seront disponibles à partir du lundi 21/12 et annoncées le vendredi 18/12, car se revisent tous les 15 jours.

Mais tout laisse penser que les nouvelles seront plutôt restrictives que permissives.

Le gouvernement ne réfléchit plus à la question de savoir sI il faut changer de phase, mème si Noël arrive , mais plutôt  un «pas en arrière» est en étude. Cela a été révélé par le vice-président du gouvernement agissant en tant que président, Pere Aragonès, dans l’apparence que l’exécutif fait tous les quinze jours au Parlement pour expliquer la gestion du Covid-19. Le vice-président a prévenu que le gouvernement “n’aura pas de doute pour imposer des restrictions” malgré l’arrivée de Noël. “Nous n´allons pas bien. Nous devons parler clairement et franchement. Les citoyens méritent que nous les respections en tant qu’adultes. La situation est extrêmement préoccupante”, a-t-il déclaré, ajoutant qu’ils envisageaient de “prendre du recul pour protéger le système de santé”. Aragonès a précisé que l’exécutif est conscient “de l’impact économique” et a averti que rien de ce qu’ils peuvent faire pour apporter de l’aide economique arretera les desicions sanitaires.

Aragonès a justifié son inquiétude en rappelant la croissance du taux de transmission et les propos du secrétaire à la Santé, le Dr. Josep Maria Argimon, qui a prévenu que la troisième vague pourrait être “imminente”.

“Il faudrait quelques jours pour le confirmer, clairement. Mais les indicateurs semblent le montrer. Il y a un net changement de tendance. Et nous avons un indicateur, celui des patients admis en UCI, (unité des soins intensifs) qui augmente depuis trois jours”, a déclaré le médecin. ce matin même. Le ministre de l’Intérieur, Miquel Sàmper, a également évoqué ce chiffre de deux jours, confirmant qu’il s’agit de la marge que le gouvernement donne à l’adoption de nouvelles restrictions.

Et est-ce que, certainement, le Rt est actuellement supérieur à 1, en particulier à 1,22. Il y a quelques jours, il était de 0,94. En d’autres termes, 100 personnes infectés aujourd’hui 122. Concernant le risque de repousse, un changement a également été observé. Si ce lundi était à 181, maintenant il monte à 245 points.

Un Noël pandémique

Ainsi, Aragonès a déjà prévenu que ce Noël ne sera pas normal et qu’il est “essentiel” qu’il en soit ainsi. “Cette année, de nombreuses familles ne pourront pas se revoir: beaucoup de gens nous ont quittés et beaucoup ne pourront pas voyager pour rencontrer des amis et de la famille. C’est difficile, mais c’est absolument nécessaire”, a-t-il insisté.

En effet, la même ministre de la Présidence, Meritxell Budó, a déjà annoncé hier que le gouvernement attendait l’évolution des données sur les coronavirus pour préciser les mesures du plan de Noël, admettant que les indicateurs se compliquaient “.

Enfin, le vice-président a lancé un appel à ne pas «normaliser les décès» malgré le fait d’entendre les chiffres chaque jour: «Ce ne sont pas des chiffres, ce sont des personnes». Il a également averti que “les picaresques administratifs ne trompent pas un virus qui s’est avéré plus fort que nous”.

Donc les nouvelles vendredi, et ne seront pas bonnes pour ceux qui desirent voyager à Noël, attendez  Vendredi pour faire vos plans de Noél.

Joindre notre groupe facebook

facebook logo

Nouveautés du site

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ouvrir chat
Besoin d'aide?
Francophones en Catalogne
Bonjour, nous sommes à l'écoute