Une plateforme a été créée composée d’experts en gestion de l’espace naturel, d’entrepreneurs du secteur touristique et nautique, de pêcheurs et de professionnels libéraux, avec les conseils de spécialistes.

 

Oui aux énergies renouvelables qui sont l’avenir, mais pas à n’importe quel prix. Sous cette prémisse, l’Association des hommes d’affaires de Roses-Cap de Creus, l’association des pêcheurs de Roses, l’Association des entrepreneurs d’affaires nautiques d’Empuriabrava et l’ Empordà, le tourisme ont uni leurs forces pour exprimer leur rejet catégorique du projet du parc. Roses et, surtout, travailler ensemble à l’élaboration d’une proposition sur le modèle énergétique du futur qui est souhaité pour la région, qui doit être durable et autosuffisant.

La plateforme, qui bénéficie des conseils de spécialistes tels que la biologiste et architecte paysagiste Anna Zahonero et le technicien en éducation à l’environnement du Parc Naturel des Aiguamolls de l’Empordà Josep Espigulé, est ouverte à l’ajout de synergies.

Lors d’une réunion en ligne, organisée hier soir par le Conseil du Futur de l’Association des Entrepreneurs Roses-Cap de Creus, a souligné l’urgence, tout d’abord, de réfléchir  quels sont les besoins énergétiques du comté. Et puis, comme cela a été souligné, il reste à voir comment cette énergie sera générée. En ce sens, ils ont indiqué très clairement que le modèle doit être l’autoproduction.

La réunion a également été suivie par le nouveau directeur du Parc Naturel du Cap de Creus, Ponç Feliu et les architectes Mar Pèlach et Dani Abad.

Le président de l’Association des entreprises de Roses-Cap de Creus, Miquel Gotanegra, a souligné la grande importance que différents groupes se réunissent pour travailler à un futur modèle énergétique pour la région, durable et autosuffisant. L’intention est d’envoyer aux administrations la proposition issue de ce travail conjoint et de les exhorter à parler du modèle énergétique de l’Alt Empordà.

Des arguments solides

 

En plus de proposer un modèle énergétique alternatif, la plateforme dit NON au projet de parc éolien  mais le fait avec des arguments de poids, tels que économique, environnemental, touristique et paysager, entre autres. On s’inquiète beaucoup de l’impact important que cela aura sur le territoire et de la perte d’emplois qui aura un impact sur l’économie locale si elle va de l’avant avec ce qu’ils qualifient de grande entreprise aux dépens du territoire.

L’association des pêcheurs de Roses, son président Antoni Abad, dit que le projet les affecte beaucoup car, s’il va de l’avant, les pêcheurs ne pourront pas travailler et devront arreter. Le nouveau directeur du Parc Naturel du Cap de Creus, Ponç Feliu, déclare que le Parc n’a encore pu analyser aucune documentation relative à l’impact environnemental et a exprimé sa préoccupation quant à l’impact que cela aurait sur les oiseaux, les mers et les cétacés. Le président de l’Association des entrepreneurs nautiques d’Empuriabrava, Pedro Pérez, estime qu’il est nécessaire de protéger la baie de Roses et que l’impact visuel des éoliennes nuirait à l’image de la commune. Esteve Guerra, présidente de l’Empordà Turisme, déclare qu’il faut miser sur les énergies renouvelables mais avec du bon sens et qu’avec le projet de parc éolien, nous voulons démarrer la maison par le toit. (expresion espagnole qui signifie comencer un projet par la fin au lieu de comencer avec  une base solide) Dani Abad voit dans ce débat une opportunité d’expliquer au public le modèle de territoire recherché et Mar Pèlach rappelle qu’il existe d’autres projets de parcs éoliens dans la région et propose que des efforts soient faits.

La plateforme soutient qu’avant d’engager le territoire dans des projets tels que le parc éolien  maritime, il est nécessaire d’étudier en profondeur les sources de production d’énergie alternatives qui sont viables et durables et qui ne mettent pas en danger l’économie de la zone et les valeurs paysagères et environnementales. Qui sont très importants pour le territoire et qui a coûté cher à protéger.

Source: https://www.viladeroses.cat/front-comu-a-lemporda-per-aturar-el-projecte-de-parc-eolic-mari-a-la-badia-de-roses/?fbclid=IwAR3-dI_5YAe-ER9d9LxSxDcQLRj-i40BbsQiBcl9Dv4GFpxcZtDz70K6hN8

Pour en savoir plus: https://www.canal10.cat/video/19878-projecten-un-parc-e-lic-mar-flotant-a-la-zona-del-golf-de-roses

Joindre notre groupe facebook

facebook logo

Nouveautés du site

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ouvrir chat
Besoin d'aide?
Francophones en Catalogne
Bonjour, nous sommes à l'écoute