La Commission européenne a demandé lundi à l’Espagne plus de “cohérence” dans les mesures appliquées sur le territoire de l’État et avec les autres pays de l’Union européenne.

“La recommandation (proposée par la Commission et adoptée par les États de l’Union) indique clairement que, étant donné que la transmission et le risque sont similaires pour les voyages nationaux et transfrontaliers, les États membres devraient assurer la cohérence entre les mesures appliquées aux deux types de voyages”, a déclaré le porte-parole de l’exécutif de la justice communautaire, Christophe Wigand.

Restrictions en Espagne pour le tourisme intérieur et étranger

Lors d’une conférence de presse à Bruxelles, M. Wigand a déclaré, en réponse à une question sur la situation en Espagne, qu’il ne souhaitait pas commenter “spécifiquement” cette affaire, mais a ajouter l’explication de la position de la Commission sur les voyages au sein des États membres et entre eux.

En vue des fêtes de Pâques, le gouvernement espagnol  a accepté la fermeture du périmètre des communautés autonomes pour limiter au maximum les déplacements et tenter de freiner la transmission du coronavirus. Toutefois, ces restrictions ne s’appliquent pas aux îles Baléares et Canaries, ni à la frontière avec le reste de l’Union européenne, puisque les voyages non essentiels à destination ou en provenance d’autres pays de l’UE sont autorisés.

Les restrictions de l’UE à l’encontre de Covid-19

“La liberté de circulation dans l’espace Schengen sans frontières est un droit fondamental des Européens sur lequel l’Union européenne est compétente, mais pas sur les mesures que chaque pays décide d’adopter sur son territoire pour contenir la pandémie”, a déclaré le porte-parole.

Les frontières sont complétement libre après c’est chaque pays qui décide de ses réstrictions. Ici nous ne pouvons toujours pas sortir ou entrer en Catalogne

En ce sens, M. Wigand a rappelé que Bruxelles a demandé, depuis l’arrivée du virus dans l’UE il y a plus d’un an, de prendre en compte “la situation régionale plutôt que la situation nationale” lors de l’élaboration des stratégies. La Commission européenne défend ainsi l’adaptation des mesures à la situation épidémiologique par régions, qui peuvent inclure des zones de plusieurs territoires, au lieu de suivre un schéma pour les États membres, tout en maintenant que la fermeture des frontières n’est pas une solution efficace pour contrôler la pandémie.

Récemment, l’exécutif européen a mis en garde plusieurs pays, dont l’Allemagne et la Belgique, pour avoir interdit les déplacements non essentiels en dehors de leur territoire, les jugeant disproportionnés, et les a invités à opter pour des mesures plus adaptées.

Joindre notre groupe facebook

facebook logo

Nouveautés du site

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ouvrir chat
Besoin d'aide?
Francophones en Catalogne
Bonjour, nous sommes à l'écoute